Notre-Dame des Landes

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12. Veille de la grande manifestation prévu pour le 17 novembre, des personnes de la France entière sont venus pour soutenir la cause des habitants de la Z.A.D de Notre-dame-des-Landes, vouées à disparaitre avec la construction d'un aéroport dont l'ouverture est prévu pour 2017.

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12.
Veille de la grande manifestation prévu pour le 17 novembre, des personnes de la France entière sont venus pour soutenir la cause des habitants de la Z.A.D de Notre-dame-des-Landes, vouées à disparaitre avec la construction d’un aéroport dont l’ouverture est prévu pour 2017.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12 Une cabane sur eau construite par les militants contre le projet d'aeroport a Notre-dame des Landes. Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12
Une cabane sur eau construite par les militants contre le projet d’aeroport a Notre-dame des Landes.
Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12 Une cabane sur eau construite par les militants contre le projet d'aeroport a Notre-dame des Landes. Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12
Une cabane sur eau construite par les militants contre le projet d’aeroport a Notre-dame des Landes.
Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12. Veille de la grande manifestation à Notre-Dame-des-Landes, des jeunes arrivés il y a quelques jours se sont installés dans un pré.

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12.
Veille de la grande manifestation à Notre-Dame-des-Landes, des jeunes arrivés il y a quelques jours se sont installés dans un pré.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12 Un militant le long d'une route de la ZAD. Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

Notre-Dame des landes-France. Le 23-11-12
Un militant le long d’une route de la ZAD.
Au fil des années, de nombreuse personnes sont venus soutenir la cause des habitants de Notre-Dame des Landes et se sont installés dans la forêt, construisant eux-même leur cabane et faisant pousser leur propre légumes pour subsister à leur besoin.

"Bar des Landes"-Notre-Dame des landes-France. Le 23/11/12 Depuis presque 40 ans, les habitants de ce village luttent contre ce nouveau projet d'aéroport qui menacent près de 2000 hectares de terres agricoles.

« Bar des Landes »-Notre-Dame des landes-France. Le 23/11/12
Depuis presque 40 ans, les habitants de ce village luttent contre ce nouveau projet d’aéroport qui menacent près de 2000 hectares de terres agricoles.

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12. Jour de la grande manifestation à Notre-dame des Landes, dans un petit local situé en face de la mairie, des habitants s'affèrent déjà à accrocher des banderoles.

Notre Dame des Landes, France. le 17-11-12.
Jour de la grande manifestation à Notre-dame des Landes, dans un petit local situé en face de la mairie, des habitants s’affèrent déjà à accrocher des banderoles.

Notre-Dame des Landes-France. 21/11/12. Thierry Drouhet, propriétaire de "la vache landaise Gaec", une terre agricole qui est juste au-dessus de la ZAD, et son fils Mathieu, 29 ans, propriétaire d'une ferme appelée "Bel-Air" dont une portion de terre (11 hectares) se trouvent dans la ZAD (zone d'amenagement differe ). Agriculteurs depuis trois générations, ils sont fermement opposés au projet du nouvel aéroport.

Notre-Dame des Landes-France. 21/11/12.
Thierry Drouhet, propriétaire de « la vache landaise Gaec », une terre agricole qui est juste au-dessus de la ZAD, et son fils Mathieu, 29 ans, propriétaire d’une ferme appelée « Bel-Air » dont une portion de terre (11 hectares) se trouvent dans la ZAD (zone d’amenagement differe ). Agriculteurs depuis trois générations, ils sont fermement opposés au projet du nouvel aéroport.

Notre-Dame des Landes-France. Le 21-11-12. Mathieu Drouhet, 29 ans, agriculteur de 3eme generation, vient de racheter une exploitation appele "Bel-Air" dont une partie des terres (11 hectares) se trouvent dans la ZAD (zone d'amenagement differe) rebaptise par les miltants zone a defendre. Pour l'heure, il ne sait pas ce que vont devenir ces hectares.

Notre-Dame des Landes-France. Le 21-11-12.
Mathieu Drouhet, 29 ans, agriculteur de 3eme generation, vient de racheter une exploitation appele « Bel-Air » dont une partie des terres (11 hectares) se trouvent dans la ZAD (zone d’amenagement differe) rebaptise par les miltants zone a defendre. Pour l’heure, il ne sait pas ce que vont devenir ces hectares.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Expulsion des occupants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de resistance. Ce domaine etait expulsable depuis le jeudi 15 novembre. Les forces de l'ordre accompagné d'un huisser ont procédé à l'évacuation des habitants au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Expulsion des occupants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de resistance. Ce domaine etait expulsable depuis le jeudi 15 novembre.
Les forces de l’ordre accompagné d’un huisser ont procédé à l’évacuation des habitants au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Cordon de sécurité autour de la ferme des Rosiers qui a été évacué quelques heures plus tôt. Les forces de l'ordre accompagné d'un huisser ont procédé à l'évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de resistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers etait entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Cordon de sécurité autour de la ferme des Rosiers qui a été évacué quelques heures plus tôt.
Les forces de l’ordre accompagné d’un huisser ont procédé à l’évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de resistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers etait entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Des habitans sont venus se rassembler aux abords de la ferme des Rosiers évacué quelques heures plutôt. Les forces de l'ordre accompagné d'un huisser ont procédé à l'évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance, au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Des habitans sont venus se rassembler aux abords de la ferme des Rosiers évacué quelques heures plutôt.
Les forces de l’ordre accompagné d’un huisser ont procédé à l’évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance, au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Paul, agriculteur de 79 ans, militant depuis toujours contre le projet d'aéroport à Notre-dame des Landes, stoïque devant les forces de l'ordre. Des échauffourées ont éclatés après l'expulsion de ses occupants, aux abords de la ferme des Rosiers. Les forces de l'ordre accompagné d'un huisser ont procédé à l'évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Paul, agriculteur de 79 ans, militant depuis toujours contre le projet d’aéroport à Notre-dame des Landes, stoïque devant les forces de l’ordre. Des échauffourées ont éclatés après l’expulsion de ses occupants, aux abords de la ferme des Rosiers.
Les forces de l’ordre accompagné d’un huisser ont procédé à l’évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. A la suite de l'expulsion des occupants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au projet du nouvel aéroport, des échauffourées ont éclatés aux abords de la zone entre force de l'ordre et résistants. Les forces de l'ordre accompagné d'un huisser ont procédé à l'évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
A la suite de l’expulsion des occupants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au projet du nouvel aéroport, des échauffourées ont éclatés aux abords de la zone entre force de l’ordre et résistants.
Les forces de l’ordre accompagné d’un huisser ont procédé à l’évacuation des habitants de la ferme des Rosiers, haut-lieu de résistance au petit matin, leur laissant 20 minutes pour rassembler leur affaires. Quelques heures plus tard, la ferme des Rosiers était entièrement démoli sous les yeux atterrés des habitants du village.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Une importante opération d'expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l'aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l'expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Une importante opération d’expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l’aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l’expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. A la suite de l'expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Châtaigneraie, édifiées à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des échauffourées entre force de l'ordre et défenseur de la ZAD ont éclaté et duré toute la journée. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
A la suite de l’expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Châtaigneraie, édifiées à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des échauffourées entre force de l’ordre et défenseur de la ZAD ont éclaté et duré toute la journée. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Un couple d'habitants du village venu soutenir les defenseurs des nouvelles constructions. Ils scandent: "ils sont chez eux". A la suite de l'expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Chataigneraie, edifies a la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des echauffoures entre force de l'ordre et defenseur de la ZAD ont eclates et ont dures toute la journee. Installes sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procede au debarrassements de la zone pour empecher la continuite des travaux. ©Capucine Granier-Deferre

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Un couple d’habitants du village venu soutenir les defenseurs des nouvelles constructions. Ils scandent: « ils sont chez eux ».
A la suite de l’expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Chataigneraie, edifies a la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des echauffoures entre force de l’ordre et defenseur de la ZAD ont eclates et ont dures toute la journee. Installes sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procede au debarrassements de la zone pour empecher la continuite des travaux.
©Capucine Granier-Deferre

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Arrestation d'un defenseur de la ZAD par les forces de l'ordre. A la suite de l'expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Chataigneraie, edifies a la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des echauffoures entre force de l'ordre et defenseur de la ZAD ont eclates et ont dures toute la journee. Installes sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procede au debarrassements de la zone pour empecher la continuite des travaux. ©Capucine Granier-Deferre

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Arrestation d’un defenseur de la ZAD par les forces de l’ordre.
A la suite de l’expulsion des occupants des nouvelles constructions de la Chataigneraie, edifies a la suite de la grande manifestation du 17 novembre, des echauffoures entre force de l’ordre et defenseur de la ZAD ont eclates et ont dures toute la journee. Installes sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procede au debarrassements de la zone pour empecher la continuite des travaux.
©Capucine Granier-Deferre

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Une importante opération d'expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l'aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l'expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Une importante opération d’expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l’aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l’expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12. Une importante opération d'expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l'aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l'expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l'ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.

Notre-dame des Landes-France. le 24-11-12.
Une importante opération d’expulsion et de destruction des maisons et des cabanes occupés par les opposants se sont déroulés dès l’aube, ou quelques 500 gendarmes se sont déployés dans le petit village de Notre-Dame des Landes. Les gendarmes ont procédé à l’expulsion des nouvelles constructions des Châtaigneraies, édifiés à la suite de la grande manifestation du 17 novembre, qui avait rassemblés entre 14.000 et 40.000 persones. Installés sur des zones non destructibles, les forces de l’ordre ont procédé au débarrassage de la zone pour empêcher la continuité des travaux.